Actualités

    Chantier solidaire en Tunisie pour nos jeunes

    Nos jeunes des Centres sociaux de l'Estaque et des Musardises se sont envolés en Août 2017 pour la Tunisie ! Ils se sont rendus plus précisément à Ras Jebel où ils ont participé à l'aménagement d'un jardin pour l'école publique de la ville. 15 jours de chantier et d'échange interculturel avec un groupe de jeunes Tunisiens leur ont permis de vivre une expérience inoubliable !

    C'est le Club culturel Ali Belhouane (CCAB) qui a accueilli le groupe à Ras Djebel. Le séjour s'est partagé entre travail sur le chantier et découverte du pays. La matinée et la soirée étaient consacrées à l'aménagement des jardins de l'école et de la Maison des étudiants : peinture, élagage, plantation, dallage, nettoyage. Emportés par leur enthousiasme, les jeunes ont même initié un nettoyage spontanée de la plage, rejoints par les habitants de la ville ! L'équipe des jardins partagés de la Ligue de l'enseignement, présente sur place, a pu partager son savoir faire. Ce projet, alliant développement durable et solidarité, a lancé une dynamique de coopération entre les jeunes Français et les jeunes Tunisiens : outre l'aménagement des jardins, des moments festifs ont rythmé la semaine. Le vivre-ensemble fut une dimension clé de ce séjour mixte. Les jeunes ont également pu visites le nord de la Tunisie : Sidi Bou Said, Carthage, Tunis, plages du village de Raf Raf, Hammemet, Bizerte.

    Si l'objectif élémentaire du projet était l'aménagement des jardins, l'ambition fondamentale fut de créer des compétences interculturelles chez des jeunes peu habitués à la mobilité mais aussi développer leurs capacités d’adaptation et d’organisation ainsi que leur curiosité et leur ouverture d’esprit.  Ce « chantier » leur a permis de s’impliquer dans une action solidaire, les valorisant ainsi pour leur participation à un projet d'utilité sociale. 

    Merci aux encadrants du séjour : Mourad Benkhanouche, Riad Meskin et Jamel Tighilt, animateur jardinier !

     

    "Il fallait s'occuper du jardin, couper les branches, ratisser le sol, et ensuite faire les plantations".

    "Les jeunes Tunisiens sont vraiment gentils, on a tissé des liens dès le premier jour".

    "On rigole, on s'entraide, on fait des soirées, on mange ensemble..."

     

    jpgTéléchargez l'article de La Provence presse Echange franco tunisien

     

     

    sassocier est une force-Web